• Europe Ecologie-Les Verts Bretagne apporte tout son soutien aux victimes du séisme et du tsunami qui ont dévasté les côtes du nord-est du Japon. Nous sommes toutes et tous sous le choc de l’accident nucléaire en cours qui vient dramatiquement aggraver la situation. Le Japon est un pays extrêmement bien préparé au risque sismique et nucléaire mais l’accident majeur qui le frappe aujourd’hui nous rappelle qu’il est impossible de garantir un risque zéro. EELV Bretagne demande que les leçons de l’accident de Fukushima soient immédiatement tirées et que les réacteurs français pour lesquels le système d’injection de sécurité est incertain soient arrêtés par principe de précaution et responsabilité.

    EELV Bretagne pointe l'irresponsabilité de nos gouvernants nationaux quant à leur engagement vers des solutions classiques alors que des solutions de relève existent en utilisant les énergies renouvelables et en accompagnant les économies d'énergie. Les tristes évènements actuels ne peuvent que donner raison au rejet de l'énergie nucléaire par les bretons et bretonnes. Il est temps de proposer un grand débat public sur notre futur énergétique conclut par un référendum sur la politique nucléaire française.

    Europe Ecologie –Les Verts et ses élu-e-s au Conseil régional de Bretagne


    votre commentaire
  • An teulfilm a fell da Veolia ne vefe ket skignet... D'an 22/03 da 20e40 war Arte.

    Evit gouzout hiroc'h : http://bretagne-ecologie.info/article1531.html

    --------------------------

    Le doc que Veolia ne veut pas voir diffuser... A ne pas manquer mardi 22/03 sur Arte.

    Accueil

     


    votre commentaire
  • Europe Ecologie Les Verts apporte tout son soutien aux victimes du séisme et du tsunami qui ont dévasté les côtes du nord est du Japon. Nous sommes toutes et tous sous le choc de l’accident nucléaire en cours qui vient dramatiquement aggraver la situation.

    Suite au séisme et au tsunami, les réacteurs concernés se sont arrêtés automatiquement. Sur  le réacteur de Fukushima Daiichi 1, le système de refroidissement de secours ne s'est pas enclenché provoquant une difficulté à refroidir le réacteur et une surpression majeure.
    Les  autorités ont fait évacuer une zone de 3km puis 10 km autour de la centrale et ordonnent maintenant le confinement dans une zone encore plus large.

    Une explosion probablement d’hydrogène s’est produite entraînant l’effondrement du toit et des murs. Le réacteur serait partiellement en fusion. Cet accident illustre dramatiquement ce qu'il se passe quand les circuits de secours ne marchent pas en cas de panne d'électricité. Ce n'est pas le séisme qui a engendré directement l'accident mais bien un dysfonctionnement du circuit de refroidissement de secours.

    Le Japon est un pays extrêmement bien préparé au risque sismique et nucléaire mais l’accident majeur qui le frappe aujourd’hui nous rappelle qu’il est impossible de garantir un risque zéro. 

    Il souligne la gravité du manquement à la sûreté sur les 34 réacteurs français pour lesquels l'ASN a déclaré le 7 février un incident avec cette phrase particulièrement inquiétante : « En situation accidentelle, pour certaines tailles de brèche du circuit primaire principal, l’injection de sécurité à haute pression pourrait ne pas permettre de refroidir suffisamment le cœur du réacteur. »

    Les défaillances des groupes électrogènes de secours relevées quelques semaines après sont aussi préoccupantes.

    EELV demande que les leçons de l’accident de Fuckushima soient immédiatement tirées et que les réacteurs français pour lesquels le système d’injection de sécurité est incertain soient arrêtés par principe de précaution et responsabilité.

    Jean-Louis Roumégas, Porte Parole


    votre commentaire
  • Setu aze titl ul levr a vo embannet d’ar 15/03. Ur respont d’ar « sokialour » (ouarf !) Pascal Lamy, rener an OMC (dam ya !), a embanne-eñ ne c’hallfe ket an dud en em vouetañ o-unan hep sikour ar Marc’had.

    http://www.alimentons-les-regions.fr/index.php/lnseule-la-diversite-cultivee-peut-nourrir-le-mondenr

    2 liamm ouzhpenn da c’houzout hiroc’h war kont penn bras an OMC hag hini egile (penn bras an FMI, soñj ’peus ?)…

    www.acrimed.org/IMG/rtf/Sur_Pascal_Lamy.rtf

    http://lamystrausskahn.vefblog.net/

    -------------------------

    Comme le titre l’indique, avec en prime 2 petits liens bien utiles pour savoir à qui l’on a affaire.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique